Contexte énergétique français

Depuis 2007, il est légal de consommer sa propre production

Les énergies renouvelables sont désormais une source incontournable d’électricité particulièrement le photovoltaïque. La baisse des coûts du matériel et la hausse des rendements photovoltaïques d’un côté, l’augmentation constante du prix de l’électricité de l’autre, ont permis d’atteindre la parité réseau. Il est désormais possible de produire chez soi une électricité (photovoltaïque) moins chère que l’électricité achetée au réseau.Prime à l'investissement pour l'autoconsommation

Les installations solaires en autoconsommation sont éligibles à la prime à l’investissement

L’Etat donne un signal clair en faveur de l’autoconsommation solaire. L’arrêté du 9 mai 2017 fait suite à la loi n° 2017-227 du 24 février 2017 et à l’ordonnance n° 2016-1019 du 27 juillet 2016 relatives à l’autoconsommation d’électricité.

Il permet l’application de cette loi, dont le but est de sécuriser et d’encourager la production et la consommation de sa propre énergie. L’arrêté fait évoluer le modèle de l’autoconsommation avec vente de surplus de manière à favoriser l’autoconsommation.

En France, l’énergie produite est désormais achetée 10 cts d’€/kWh1 soit 5,6 cts de moins que le tarif heures pleines, fixé à 15,60 cts 2. Il faut donc maximiser son autoconsommation et minimiser la revente de son surplus d’énergie.

En savoir + sur la prime

1 Arrêté du 9 mai 2017 / loi n° 2017-227 du 24 février 2017 / Ordonnance n° 2016-1019 du 27 juillet 2016
2 EDF Tarif bleu

Le parc nucléaire vieillissant entraîne des problèmes d’approvisionnement pour le citoyen français et participe à l’augmentation de sa facture d’énergie : hausse de 50% du prix de l’électricité prévue entre 2012 et 2020
Les autres énergies fossiles ne sont pas en reste : le prix du gaz augmentera de 20% entre 2013 et 2020. Et ce n’est pas fini puisque les Français payent encore 30% de moins que leurs voisins de l’Union Européenne.

Parallèlement, le contexte énergétique tend vers l’augmentation de la consommation de l’électricité. Selon l’Agence Internationale de l’Energie, elle devrait augmenter de 75% entre 2009 et 2030, ce qui induira automatiquement des problématiques d’approvisionnement.

Face aux défis climatiques, la France s’engage dans la transition énergétique afin de favoriser les énergies renouvelables et la diminution des consommations d’énergie.

La loi pour la transition énergétique, MyLight Systems éligible au CITEpromulguée en 2015, fixe des objectifs pour augmenter les énergies renouvelables dans le mix énergétique. Cette loi a donné lieu au nouveau crédit d’impôt pour la transition énergétique qui permet aux ménages français de réduire leur facture énergétique. En tant que solution de gestion du chauffage, MyLight Systems bénéficie du crédit d’impôt à 30%.